Des enfants ultrasensibles génétiquement modifiés pour le combat.
 

Partagez | .
 

 S'endormir n'est pas si evident... [ LIBRE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité


MessageSujet: S'endormir n'est pas si evident... [ LIBRE ]   Ven 9 Mar - 0:59

Il était 21h00, et je me retournait toutes les trente secondes, essayant de trouver une position confortable. Ma première nuit ici, à IT, fut bien une nuit abominable...
A peine j'étais couchée que j'entendais déjà des bruits à faire peur : c'était comme des pas, qui venaient d'en haut, des grincements. L'on aurait dis que le plafond allait céder.

Je décida alors de me levée pour aller chercher ma bouteille d'eau ( soigneusement dissimulée dans mon sac avant mon arrivée ). Ma gorge était très sèche, et je but bien la moitié avant que celle ci ne m'irrite plus. J'allai alors me recoucher, dans l'espoir d'enfin trouvé le sommeil.

Je le trouva. Mais seulement pour 1h30, car l'horloge indiquait bien 22h30 à mon réveil... Je crois que j'étais maudite, car 5 minutes plus tard, j'entendis dans le couloir des pas lourds, venant du couloir. A l'approche de ceux ci vers ma chambre, la porte se mit à tremblée. Je paniquais, et me cacha sous ma couette, espérant que celle ci me protègerait de la personne qui déambulait dans le couloir. Je décida d'aller voir qui étais l'auteur de ce bruit.

J'ouvris la porte le plus délicatement possible, de façon à ne pas la faire grincé. Peine perdue, un énorme grincement me fit moi même sursauter. J'entendis alors les mêmes pas se rapprochant de plus en plus vite de ma chambre. Je ferma alors la porte et m'empressa de me fourrer dans les draps.
La porte s'ouvrit... J'avais peur...
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: S'endormir n'est pas si evident... [ LIBRE ]   Ven 9 Mar - 14:11

    Holly Baker
    Feu follet

    Le soleil brillait doucement au-dessus de ma tête. Il ne faisait pas bien chaud. Et pour cause, puisqu’il se couchait. Pardon ? Une pensée stupide ? Où ça ? Dans ma tête ? Je crois que vous vous trompez, désolée. Aux dernières nouvelles, je ne suis pas stupide. Peut-être un peu étrange, certes. Voire beaucoup. Mais c’est tout. Le soleil descendait donc doucement à l’horizon. La lune s’était déjà levée et était haute dans le ciel. Réchauffement climatique, que voulez-vous ? Elle jouait à cache-cache avec les nuages. Cela me fit rire. Blaise haussa un sourcil incrédule, suivant le cours de mes pensées.

    Je lui souris. Et chose rare ces temps-ci, il me rendit mon sourire. Certes, c’était le genre de sourires qu’on réserve aux imbéciles. Le genre de sourire empreint de pitié et un peu de dégoût. Mais c’était déjà ça. Je relevais la tête vers le ciel, qui se parait de mille et unes couleurs. Mon sourire s’affaissa. Je ne savais pas vraiment pourquoi mais Blaise était devenu un peu sadique. Sa nature de chat qui ressortait ? A moins qu’il me détestât et veuille m’énerver au point de me forcer à l’abandonner. Ce qui était étrange. Pourquoi diable réagissait-il ainsi ? S’il avait été une femelle, j’aurais décrété qu’elle était enceinte.

    Il montra les crocs. Ah oui flûte. J’avais complètement oublié qu’il lisait dans mes pensées. Oui ben écoute hein, t’avais qu’à me dire de but en blanc ce qui te tracassait. Si tu veux me tuer ou quelque chose dans ce genre, préviens à l’avance. Au moins, je saurais à quoi m’attendre. Une trahison de mon âme sœur. Ce serait terrible. Et mortel. Pour l’un comme pour l’autre. Parce que ça, tu n’y avais pas pensé hein ! Ses crocs, davantage sortis, me firent penser que j’avais raison. J’abaissais donc ma tête et le regardais avec un sourire de défi. Il allait voir ce qu’il allait avoir !

    Je rentrais dans ma chambre, Blaise sur mes talons. Je me mis en pyjama après une longue douche fraîche et me mit au lit. Mon Eeluts s’assit sur le bord de la fenêtre. Je passais plusieurs heures ainsi, à faire semblant de m’endormir. Il dût marcher car, au bout d’un moment, il s’approcha de moi et mit son oreille juste au-dessus de ma bouche. Je m’appliquais à respirer régulièrement. Et vidais mon esprit. J’entendis ses pas feutrés. Il sauta par la fenêtre, faisant battre mon cœur plus vite. Ainsi donc, ce vilain matou faisait le mur chaque soir ! Quel bougre !

    N’empêche que j’avais autre chose à faire. Ainsi, je sortis de ma chambre en nuisette. Enfin, ce n’est pas vraiment une nuisette. Plutôt une sorte de robe/chemise très courte. De celles qui arrivent bien au dessus des genoux. Ben quoi, c’est la nuit ! Je fais ce que je veux ! Et puis j’avais une raison précise de ma propre escapade. On m’avait dit – et non, je ne citerais pas ma source, c'est-à-dire Abigail – qu’une nouvelle primaire était arrivée. Hors, la tradition – que j’avais instaurée avec grand plaisir – était de les terroriser lors de leur première nuit. Pour que les nouveaux se souviennent de cette nuit.

    Qu’ils sachent que même si notre vie était horrible, on avait de l’humour. Un humour particulier. En rapport avec le Centre. Un humour noir. Je me faufilais dans le couloir, rentrant précipitamment dans une chambre dès qu’un surveillant arrivait. C’était un jeu dangereux. Et follement excitant. Enfin, j’arrivais près de la porte de la primaire. Les surveillants avaient tendance à faire grincer les lattes du parquet, nous donnant un sublime avantage dans notre jeu. Ainsi, les pauvres élèves terrorisés voyaient arriver une petite tête joyeuse à la place du monstre redouté.

    Celle-ci devait être plus courageuse ou plus stupide que les autres. Quoi qu’il en soit, elle ouvrit la porte d’elle-même. Je penchais pour le courage. Après tout, quand on a une tête déterminée et terrifiée à la fois, c’est qu’on affronte nos peurs. Alors, on est courageux. Elle avait de jolis cheveux châtains un peu ondulés et des yeux gris. Je souris. Elle ne m’avait pas encore vue. J’étais bien cachée dans l’ombre. Mes cheveux roux s’étaient encore emmêlés. Je grognais tout bas. Un de ces jours, je finirais par les couper ceux-là ! Ils m’énervaient à faire des nœuds pour un oui ou pour un non !

    - BOUH ! criai-je en surgissant devant elle.

    Je n’avais pas hurlé très fort, bien sûr. Pas envie d’alerter les surveillants. Pour qu’ils me collent une autre corvée à faire…


    [Vraiment désolée du retard =/]
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: S'endormir n'est pas si evident... [ LIBRE ]   Sam 10 Mar - 2:03

Spoiler:
 

J'étais figée. Cela va peut être vous paraître stupide, mais j'avais envie de découvrir qui était "la personne" qui étais entrée. Toute ma vie defila devant mes yeux, et je ne put que haïr encore plus mes parents, ma famille en se moment même. C'est vrai que ce n'était pas du tout le moment de pensé à ce genre de chose, mais j'imaginais ce qu'il aurait bien put se tramer dans la tête de mes parents, au moment même où je leur ai avoué que j'avais un pouvoir... J'espèreais profondément qu'il avait souffert ensuite. Vraiment.
Je fus alors détournée de mes pensées.

- BOUH ! cria quelqu'un.

Je sursauta, mais n'eu pas vraiment peur à se moment là... Je regarda droit dans les yeux pendant quelques instants l'individu qui venait de pousser se crie. C'était une fille, elle devait avoir à peu près mon âge : elle avait de longs cheveux roux pâle, magnifique. Je sourit, mais de façon à ce que la rousse ne le voit pas. Elle avait l'air gentille, j'aimais bien ce genre de fille, celles qui ne pensaient pas qu'a se faire des couettes et joué au Barbies ( ce que je détestais ). Elle, ne semblait pas être si stupide que ce genre de fille !

- Hey ! Bien essayer ! Qui est tu ?

Je rit, elle avait l'air marrante cette fille... Mais je suis désolée pour elle, car si elle voulait me faire peur; c'est raté. Les pas et tout, en eux même ça m'avait un peu fait flipper; mais le "BOUH", cela m'a plutôt fait rire. J'espère qu'elle a été surprise...
J'aime beaucoup les gens ayant le sens de l'humour, et elle je pourrait vous assurez qu'elle l'avait ! Première nuit, première bonne surprise ! J'allait m'en souvenir de cette nuit là, je peut vous l'assurez.

Mon regard n'avait pas bougé d'un pouce, je l'a fixais, puis j'essaya de détourné quelques secondes mon regard sur la porte encore ouverte, puis je me leva et alla l'a fermée, poue être assurée qu'aucun surveillant puissent nous prendre à une heure pareille. En effet, il étais maintenant près de 23h. Pourtant la fatigue n'étais pas du tout présente, au contraire même.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: S'endormir n'est pas si evident... [ LIBRE ]   Mar 27 Mar - 18:51

    Holly Baker
    Place aux Bisounours !


    Elle… sursauta. Mouais. Sursauter hein… Elle n’était pas du genre impassible et froide. Bon point. Ni du genre pleurnicharde. Autre bon point. Donc elle était sympa. Enfin peut-être. Sûrement. Non ? Parce que c’est de la logique quand même. Les geignards sont timides. Les impassibles… Ben impassibles. Et froids. Et ils avaient la fâcheuse tendance de ne jamais s’amuser. Impossible de les dérider. On aurait dit des vieux pas vraiment sages et super ennuyants. D’ailleurs, ils l’étaient. La vieillesse en moins.

    Elle me regarda droit dans les yeux. Analyse rapide. Elle était franche. Ça ne faisait aucun doute. Un sourire se plaqua sur mon visage. J’avais hâte de la présenter à Abigail. Et celle-ci se ferait un plaisir de la « tester ». Ses tests étaient tellement stupides qu’ils en devenaient tordants. Le plus connu et le plus vicieux était celui du « Es-tu intelligent ? ». Presque tout le monde se trompait. Presque. J’avoue, et avec fierté, que je faisais partie des rares personnes non piégées. Avec Abi bien sûr.

    - Hey ! Bien essayé ! Qui es-tu ?

    Pas bête la demoiselle. Tant mieux. Je détestais les filles stupides ou superficielles. Et à juste titre je trouve. Le premier qui me lance une réflexion désobligeante est fichu. Je ne suis PAS superficielle. Enfin je crois. Abi sera là pour vous le confirmer de toute façon. Enfin j’espère. Je disais donc que la nouvelle n’était pas bête. Mais au fond, peut-être n’était-elle pas vraiment intelligente non plus ? Stop, aucun commentaire ! Je pense ce que je veux, elle ne le saura jamais. Donc chut.

    Elle rit, et je commençai à douter de sa santé mentale. On ne rit pas pour rien, ou alors c’est qu’on se prend pour moi. Oui, je ris pour rien, ça vous pose un problème ? Non ? Parfait. Son regard n’avait bougé d’un iota. Quoique… Après tout, calculer les iotas… C’est un peu compliqué. Elle détourna son regard quelques instants sur la porte entrouverte. Alla la fermer. Mouais… Peut-être était-elle intelligente au fond ? Ou bien alors, elle avait lu trop de romans policiers. Et tant mieux.

    - Bonne question, répliquais-je après m’être assise sur son lit. Peut-être un Bisounours qui commande les Télétubbies, peut-être un aspirateur à temps partiel. Peut-être une petite fille qui voudrait une famille. Peut-être rien.

    Les deux dernières phrases m’avaient échappé. Je me morigénais intérieurement. Fichu lapsus ! Ah oui, pour votre culture générale : un lapsus, c’est une chose que l’on dit à la place d’une autre. Et la plupart du temps, ce qu’on a dit est vrai. Donc les lapsus sont traîtres et détestables mais on n’y peut absolument rien. Il fallait donc faire avec. Je lui souris davantage, histoire qu’elle ne soupçonne rien. Et puis zut, quoi ! Toutes les petites voulaient une famille, de toute façon.


    [Désolée pour le retard ! J'en ai beaucoup avec tous mes RPs x_x]
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: S'endormir n'est pas si evident... [ LIBRE ]   Mer 11 Avr - 7:49

La fillette qui venait d'entrer dans ma chambre, vint s'aseoir sur mon lit, avant de me lancer une phrase assez étrange.

- Bonne question. Peut-être
un Bisounours qui commande les Télétubbies, peut-être un aspirateur à
temps partiel. Peut-être une petite fille qui voudrait une famille.
Peut-être rien.


Cette fille, je dois l'avouer, était à ce moment assez flippante. Se prendre pour un Bisounours ? Un aspirateur ? Mais la seul chose qui faisait d'elle une fille a peu près normal, c'était ses derniers mots.

Oui, elle me ressemblais en cela, et je pense comme toute les petites filles et garçons de ce centre. Mais ce que je ne comprend pas à Intensive Training, c'est le fait d'avoir enlever de leurs familles respectives des enfants dont la vie était belle, tout cela pour un pouvoir, une chose spéciale en eux... Moi par exemple, ma vie n'était pas une réussite, donc j'ai été heureuse de repartir à zéro. Mais pour ceux et celles qui était bien, cela avait du être un déchirement.

- Euh... je ne voulais pas te faire repenser a ton passé... Désolée.
Parlons d'autre chose ?!
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: S'endormir n'est pas si evident... [ LIBRE ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

S'endormir n'est pas si evident... [ LIBRE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•Intensive•Training• :: Anciens Rps-