Des enfants ultrasensibles génétiquement modifiés pour le combat.
 

Partagez | .
 

 Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Olivia R. Pierce
The Electric Girl ↯

Messages : 14
Date d'inscription : 03/02/2013

Feuille de personnage
Eelut : Loup
Âge du personnage : 17 ans
Section: Physique

MessageSujet: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   Mar 5 Fév - 8:32



Olivia Rose Pierce



♥ Nom : Pierce
♥ Prénom : Olivia Rose
♥ Surnom : Olivia
♥ Sexe : Féminin
♥ Âge : 17 ans
♥ Groupe et rang du pouvoir : Lycée ; Section psychique
♥ Rang : The Electric Girl ↯
♥ Pouvoir : Electrocution
♥ Description du pouvoir : Son corps est une fabrique d’électricité. Il la reçoit, en fabrique, la redistribue, la manipule. Avec de l’entraînement, elle arrive à projeter cette énergie.
♥ Eeluts : Loup blanc
♥ Pouvoir de l'Eeluts : Suscite une forte peur chez les personnes indésirables.



the story



Je m’en rappelle à chaque anniversaire. Chaque fois que je prend une année, je me souviens de la voiture noire qui m’attendait sur le trottoir. Chaque jour, même, lorsque je passe au réfectoire et que je tends une main gantée pour prendre mon assiette. J’y repense également lorsque je me regarde dans un miroir et que je constate combien je me suis endurcie.
Je repense au jour où je suis partie avec les hommes en noir.

« Les hommes en noir », c’est comme cela que je les appelle. Ils ont peut-être des noms, où bien peut-être qu’ils n’en ont pas. Je ne l’ai jamais su, alors ils ont toujours été « les hommes en noir », pour moi. Le jour où ils se sont présentés devant ma porte, sous la pluie, et qu’ils m’ont évalués du regard avant de me demander si j’étais Olivia Pierce, je n’avais que dix ans. Et pourtant, quand ils m’ont pris par le bras pour me mener à la voiture, je me suis dégagée, et j’ai dit « Je peux marcher toute seule », avant de monter dans le véhicule de mon plein gré.

Avant de vous interroger sur mon geste, laisser moi commencer par le début. Le tout début.

Je n’étais pas la seule des rejetons Pierce, voyez vous. J’avais deux grands frères, que je considérais déjà comme des adultes, bien qu’ils n’étaient que des adolescents. Ils s’appelaient Stefan et Julian. Je les appréciais. Je les admirais, surtout. Parce que – à ce que je comprenais – ils faisaient la fierté de mes parents pour diverses raisons.
Entre mes frères et moi, il n’y avait personne d’autre. Enfin, si. Elizabeth Pierce, de quelques secondes mon aînée, autrement dit ma sœur jumelle. Imaginez deux petites filles blondes, à croquer dans leurs petites robes à fleurs, se tenant par la main. C’était nous. Mais sur ce merveilleux tableau, on ne voit pas qu’Elizabeth est en réalité la pire des pestes. Même moi, je ne l’ai pas vu avant longtemps. Et une fois que je m’en suis rendue compte, il était trop tard pour que mes parents comprennent.

Mes parents, laissez moi vous en parler. Thomas et Eléonore Pierce, fiers de leur foyer, de leurs enfants, de leur situation financière, et j’en passe. Bref, le couple snob en quelque sorte. Je suis sûre que vous reconnaîtrez un Thomas ou une Eléonore dans votre entourage. Le genre de personne que vous avez envie de frapper dès qu’elle ouvre la bouche.
Oui, je suis sans doute un peu dure avec mes parents. Mais vous comprendrez qu’ils ont été bien plus durs avec moi.
Mes frères étaient au collège, Elizabeth et moi à l’école primaire. Elizabeth avait d’excellentes notes, des compliments des professeurs, de nombreux amis… Je n’étais pas en reste, mais n’arrivais jamais à la hauteur de ma sœur. Il fallait se rendre à l’évidence. Elizabeth éclipsait le soleil. Je n’éclipsais pas Elizabeth.

Mes parents, qui s’émerveillaient souvent sur les exploits de ma sœur jumelle, me portait une modeste attention. Juste pour la forme. Pour ne pas dire « Tais toi et laisse parler ta sœur ». Non, avec eux c’était « Raconte moi ta journée, mais vite, pour que Elizabeth puisse parler ». J’avais beau n’avoir que sept petites années, la jalousie étreignait mon cœur. Je ne voulais pas que mes parents me regardent, je voulais qu’ils me voient. Je voulais qu’ils écartent un instant Elizabeth pour me donner de l’amour. Mais ce sont des adultes. Ils ne voyaient que l’étoile la plus haute. Alors j’ai compris ce que je devais faire. Je devais la surpasser, attirer leur attention. Je devais devenir une seconde Elizabeth.

Je mis ma stratégie à exécution. Je connaissais tellement bien ma sœur que je savais ce qu’elle aurait dit ou fait dans telle ou telle situation. Je devenais elle. Elizabeth s’en est rendue compte très vite. Il faut dire que je copiais si bien son attitude unique qu’elle s’est tout de suite reconnût dans mes paroles. Un soir, alors que nous jouons à la poupée dans la chambre que nous partagions, elle a planté son regard bleu-gris dans le mien et m’a parlé avec une froideur qu’elle n’avait encore jamais montré.
« Arrête de faire ça. »
Innocente, je lui ai demandé ce qu’elle voulait dire.
« Je veux que tu arrête d’essayer de me surpasser. Reste à ta place. Je pourrais devenir méchante. »
Ses yeux glacials, parfaite réplique des miens, ont ancrés la menace dans mon esprit. Le vrai visage de ma sœur se révélait à moi. Non pas celui de la parfaite petite poupée. Ce n’était qu’un rôle, un masque. Elle était en vérité une véritable peste prête à tout pour arriver à ses fins.
Je décidais alors de continuer le jeu. Je n’avais toujours pas atteint mon objectif, briller aux yeux de mes parents, et je comptait bien y arriver.
Mais j’avais sous-estimé les compétences de ma sœur.

Je ne l’avais jamais vu ainsi. Elle faisais des bêtises et m’accusait, ce que mes parents avalaient sans broncher. J’étais souvent punie. Elle trafiquait mes devoirs, se plaignait souvent que je l’embêtais. Un ange aux yeux des adultes, un démon aux miens. Un ange démoniaque. Un démon angélique. Ma propre sœur était devenue mon cauchemar. J’étais devenue le cauchemar de mes parents. Ce qui me révoltait le plus, c’était ce sourire qu’elle me lançait, lorsqu’elle gagnait. Teinté d’amusement, de supériorité, et qui me disait « Tu vois. J’ai raison ». Elle gagnait toujours. Elle était dotée d’une méchanceté innée à mon égard, méchanceté qui ne m’étais pas naturelle et que j’étais incapable de lui retourner.

De la médiocre Olivia, je passa à l’horrible Olivia. Mes parent avaient honte de moi. Lorsqu’on les questionnaient sur leurs enfants, ils parlaient de Stefan, de Julian, et d’Elizabeth. Brusquement, dans la bouche de mes propres géniteurs, je n’existais plus.
Je suis née le 1er février. A minuit cinq exactement. Elizabeth, elle, est née à minuit pile. Elle est la perfection, ce que je ne suis pas. Elle a toujours eu quelque chose de plus. Et si j’étais passée devant et que j’étais née à minuit ? Si elle avait hérité des cinq secondes, que se serait il passé ? Serais-je Elizabeth et elle Olivia ? Sûrement. Et quand bien même les rôles auraient-été échangés, qui aurait eu le dessus ?
Je retourne souvent ce mystère dans ma chambre. Inutile de préciser qu’à l’époque, j’étais trop petite pour voir les choses de cette manière.

Un jour, tout s’est inversé. Seulement dans ma tête, peut-être. Mais j’ai compris que je n’étais plus inférieure.
C’était le jour de noël. Nous décorions le sapin avec ma mère et ma sœur, tandis que mon père lisait le journal près du feu. Pendant qu’elles accrochaient la guirlande électrique, je me décidai à la brancher. Je n’avais que neuf ans, presque dix, et je n’avais pas fait attention à mes doigts mouillés. J’ignorais ce qu’étais vraiment l’électricité. Pour moi, il suffisait de brancher la prise pour que les lampes s’allument, comme par magie. Tandis que je mettais mes doigts dans la prise électrique, j’entendis mon père s’étrangler.
« ATTENTION ! »
Surprise, j’avais levé la tête, sans comprendre la soudaine exclamation de mon père. Celui-ci me regarda, éberlué. J’étais indemne. Pas un sursaut, pas un cri de douleur. Rien.
« Il doit y avoir… Une panne de courant » chuchota mon père.
« Oui, ça doit être ça » renchérit ma mère.
« Qu’est-ce que tu peux être stupide ! Tu aurais pu te tuer ! » siffla mon frère Julian , que je n’avais pas vu arriver.
« Stupide, stupide » chantonna ma sœur.

C’est sous ce déluge de reproches familiales que je me relevai. Mon père appuya les propos de Julian et m’envoya dans ma chambre, comme une malpropre, ce j’étais à ses yeux. Je m’exécutai sans protester. Une fois sur mon lit, je me mis à fixer l’ampoule de ma chambre, qui était restée allumée pendant tout l’incident.

Les jours passèrent. Je les voyaient défiler à travers ma fenêtre, en regardant le vieil arbre perdre ses feuilles, s’orner de bourgeons, puis fleurir à nouveau. De ma fenêtre, parce que j’étais souvent consignée dans ma chambre. La raison de mes punitions fréquentes se baladait dans le couloir, une poupée à la main, et deux nattes blondes sur ses épaules. Quelle salope. A l’époque, je n’aurais jamais dit une chose pareille. Maintenant, plus j’y repense, plus je la hais. Je la hais, je la hais, je la hais. Avec ses yeux bleus qui me toisent d’un air amusé. Je la hais car nous nous ressemblons et nous sommes différentes à la fois.
Nous étions à présent le premier janvier – le jour de mon anniversaire, de l’anniversaire d’Elizabeth. Mes parents ainsi que mes frères étaient sortis pour la matinée, ils devaient revenir l’après midi et, si nous étions sages, nous pourrions ouvrir nos cadeaux. Je suis sûre qu’ils se souvenaient de mon anniversaire uniquement parce qu’il est en même temps que celui de ma sœur. Quel plaisir auraient ils eût à célébrer ce jour, sinon ?

Mes parents sortis, Elizabeth et moi engagions une dispute dans le salon. Je lui criais dessus parce qu’elle m’avait pris mes crayons de couleurs, et elle me tirait les cheveux en tentant de reprendre les rubans que je lui avait dérobé. Je l’attrapa par le bras, et la vit tressaillir, puis reculer en hurlant. Elle se tenait le bras et pleurait, à présent. J’allais l’ignorer, pensant qu’il s’agissait d’un de ses numéros capricieux, mais je vis qu’elle avait une marque sur l’avant bras. De la forme exacte de ma main. Elle partit en pleurant, tandis que je m’asseyais dans le couloir de l’entrée, troublée par cette découverte. C’était un choc électrique, j’en étais sûre. La même chose que j’ai reçu le soir de Noël, et qui ne m’a pourtant fait nul mal. Comme si j’avais apprivoisé cette énergie et l’avais gardé en moi, jusqu’au jour – mon anniversaire en l’occurrence – où elle ressortirait de mon corps.
Etrange, non ?

Je ne sais combien de temps je suis restée assise, à fixer le mur comme s’il allait bouger. Elizabeth me lançait des regards noirs depuis le salon.
Puis, la sonnerie a retenti dans toute la maison.
« N’ouvre jamais la porte lorsque nous sommes absents ». Cette phrase, maintes fois répétée par mes parents, me tournait en boucle dans ma tête, parfois chuchotée, parfois résonnante.
« N’ouvre jamais la porte lorsque nous sommes absents »
Je me levais, et tourna la poignée. La porte de bois s’ouvrit sur trois hommes, tout de noir vêtus, qui me regardaient en silence. L’un d’eux mit la main dans sa poche, extirpé un papier chiffonné et le lût rapidement, avant de poser les yeux sur moi.

- Olivia Pierce ?

Vous connaissez la suite.

Mais le plus drôle, c’est qu’une fois dans la voiture, j’ai regardé ma maison pour la dernière fois. Et j’ai vu Elizabeth sur le pas de la porte. Elle n’avait pas son expression hautaine habituelle. Pourtant, son visage n’exprimait aucun regrets. On se fixait toute les deux, de nos yeux bleus « électriques ». Elle avait gagné, et pourtant, je n’avais pas perdu. Ces inconnus m’avaient choisi et pas elle.
J’étais heureuse de partir. Je connaissais pas ma destination, mais tant qu’il n’y aurait pas Elizabeth, tout irait bien. Il faut dire que dans la maison des Pierce, il n’y avait pas de place pour une Olivia et pour une Elizabeth. Cette dernière a prit le dessus avant même que je comprenne que c’était la guerre. Peut-être que là où j’irais, Olivia aurait sa chance. Elle aurait des bonnes notes, des amies, et pourquoi pas un petit ami ? Une chose est sûre.
C’est une nouvelle Olivia.

* * * * * * *

Si vous voulez voir à quoi je ressemble, vous n’avez qu’à farfouiller dans mon dossier. Vous trouverez bien la photo d’identité qu’on nous fait refaire chaque année. Et si vous comparez la toute première, qui date de mes dix ans, et la plus récente, alors que j’ai dix-sept ans, vous remarquerez beaucoup de différence. Mon visage s’est affiné, a perdu de ses rondeurs, et ma peau laiteuse a prit une teinte dorée. Mes cheveux blonds cendrés, naturellement bouclés, ont poussés jusqu’à m’arriver en dessous des épaules. Inutile de vous dire que je déteste les couper. Mes yeux, eux, sont restés les mêmes. Des yeux bleus-gris, glacials et électriques.
J’étais plutôt fluette, auparavant, mais je suis un entraînement depuis que je suis au centre. C’est vrai, quoi, on est là pour devenir des combattants, oui, ou non ? Alors non seulement j’apprends à maîtriser mes pouvoirs, mais je suis aussi des cours de karaté. Il paraît que ça m’aide à extérioriser ma colère et à mieux contrôler mes émotions. Je suis donc assez sportive et musclée, tout en gardant une silhouette de jeune fille.
Je ne suis pas très grande, environ 1m65, alors je met souvent des talons pour me surélever. Côté vêtements, je fais très attention à ce que je porte. J’ai un style plutôt élégant, mais lorsque je suis fatiguée, j’apprécie le fait de me glisser dans un vieux tee-shirt en coton en sirotant un milkshake. J’ai eu une légère myopie à l’âge de douze ans, mais les scientifiques du centre m’ont opéré des yeux. Cependant, il m’arrive de porter encore mes Ray-Ban, de temps en temps. Mais ce que j’ai sur moi en permanence, c’est ce petit pendentif en argent sur lequel brille un O. Je l’ai acheté à mon arrivée dans le centre, et je le considère comme le symbole de ma nouvelle vie. C’est peut-être cliché, ou stupide, mais j’aime ça.
Une autre chose que je porte tout le temps : des gants en soie noire. Ne riez pas. Je les porte pour une raison précise ; l’électricité circule le plus dans mes paumes. Je préfère éviter de balancer des décharges à n’importe qui. Bien sûr, on peut toujours recevoir une châtaigne, mais ça filtre le plus gros.
Bref, je vais m’arrêter là pour la description. Si vous êtes déçu, vous pouvez toujours retourner chercher mon dossier. Vous y trouverez sûrement des chiffres plus intéressants – tour de taille, tour de poitrine…
Mais si vous n’êtes pas seulement intéressé par mon physique, et que vous voulez savoir qui se cache derrière ce petit minois, continuez à lire ce texte.

Question caractère, je suis plutôt compliquée à cerner. Si vous ne vous fiez qu’à mon apparence, vous me prendrez peut-être pour une fille superficielle. J’avoue que parfois, c’est reposant de ne penser qu’à l’apparence, mais je ne suis tout de même stupide. Au contraire, je suis assez lucide, et j’obtient des bonnes notes dans à presque toute les matières. Je suis sociable – chose étrange, lorsqu’on sait que l’on m’a attribué un loup comme Eeluts. Vous savez pourquoi ? Il paraît que j’ai un côté solitaire. Oui, bon, c’est peut-être vrai. J’apprécie la solitude, de temps en temps. Quand je n’ai pas envie de voir du monde, je m’isole quelque part, sur les toits, par exemple. Oui, il faut dire que je ne suis pas très respectueuse des règles. Enfin, tout dépend des règles en question. Escapades nocturnes, okay. Foutre le feu au centre, non, pas vraiment. Je vais peut-être vous surprendre en disant ça, mais j’aime cet endroit. Je considère IT comme mon vrai chez moi. Beaucoup ne rêve que d’une chose : s’enfuir de cet endroit malsain où ils sont traités comme des pantins. Moi, je vois seulement que le centre m’a offert une nouvelle vie, loin du monde extérieur et de toute ses conneries.
Mais revenons à ce qui se passe dans ma tête.
Les gens disent de moi que je suis une fille sympa et drôle. Avec les personnes que j’apprécie, bien sûr. Je peux être une vraie peste, avec quelqu’un qui m’a fait des crasses. Il faut dire que j’ai vécu avec une spécialiste de la question. J’ai donc appris pas mal de tuyaux, sans toutefois devenir une adepte de la méchanceté gratuite. Je traîne avec pas mal d’adolescents. Cependant, dans tout ce groupe, je ne suis vraiment amie qu’avec certains. J’ai beaucoup de mal à accorder ma confiance, et les psychologues du centre attribue ça au fait que je ne pouvais compter que sur moi au cours de mes sept premières années.
Sinon, j’aime bien faire la fête. Quand je vous parle de fêtes, c’est quand on se retrouve dans un dortoir, et que quelqu’un a réussi à chourrer une bouteille d’alcool dans la cafétéria. On est peut-être génétiquement modifiés, mais on est quand même des adolescents.
Bref, cette description se termine ici. Je n’ai plus rien à dire. Et si vous n’êtes toujours pas content…
Fuck.


behind the computer






♥ Nom : Je suis tentée de dire Jenna ; )

♥ Âge : Quatorze ans.

♥ Célébrité du personnage : Ashley Benson

♥ Nombre de ligne de RP : Une vingtaine, peut-être plus.

♥ Avec vous déjà un compte sur notre forum ? Nope.

♥ Comment avez vous connu le forum ? TDLFR : )

♥ Comment trouvez vous le forum ? Canooooon *_*

♥ Code n°1 : OK !
♥ Code n°2 : OK² ! (Mademoiselle La Nouille)

♥ Crédits : Sweet Peach pour la jolie fiche, Lsi pour le premier gif.




créée par sweet peach


Dernière édition par Olivia R. Pierce le Dim 10 Fév - 2:15, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Lana
Innocence
Innocence

Messages : 364
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 20
Localisation : Campus Primaire !

Feuille de personnage
Eelut : Champignon, l'orang-outan \o/
Âge du personnage : 9 ans !
Section: Psychique

MessageSujet: Re: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   Mer 6 Fév - 1:45

JENNYYYYYYY ♥️ Ici... eurf, devine Razz Bienvenue ! Bonne chance pour la suite de ta fiche, n'oublie pas de rajouter les descriptions physiques & morales. I love you

_________________

Tralala ♪ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Olivia R. Pierce
The Electric Girl ↯

Messages : 14
Date d'inscription : 03/02/2013

Feuille de personnage
Eelut : Loup
Âge du personnage : 17 ans
Section: Physique

MessageSujet: Re: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   Mer 6 Fév - 2:27

HELLOOOOOOW : D
Eh bien, L'ilnette, si je ne m'abuse... ? (Et je ne m'abuse pas souvent, ah !) Oui oui, je n'oublierais pas, je serais une gentille fifille qui respecte le modèle obligatoire (a
)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Lana
Innocence
Innocence

Messages : 364
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 20
Localisation : Campus Primaire !

Feuille de personnage
Eelut : Champignon, l'orang-outan \o/
Âge du personnage : 9 ans !
Section: Psychique

MessageSujet: Re: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   Mer 6 Fév - 8:25

C'est bien, gentille fifille I love you *tapote la tête d'Olivia* Je valide tes codes en attendant :D

_________________

Tralala ♪ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Devesh Singh
Devesh ₪ Bad Boy

Messages : 36
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 24
Localisation : Très loin de toi en tout cas

Feuille de personnage
Eelut : Lionne, Moon.
Âge du personnage : 19 ans
Section:

MessageSujet: Re: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   Mer 6 Fév - 20:32

Bienvenuuuuuue !

Tu me reconnais ? :3 Oh, et Olivia est sexy :niark: J'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage en tout cas !

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Olivia R. Pierce
The Electric Girl ↯

Messages : 14
Date d'inscription : 03/02/2013

Feuille de personnage
Eelut : Loup
Âge du personnage : 17 ans
Section: Physique

MessageSujet: Re: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   Jeu 7 Fév - 7:12

Ouais, je sais, Olivia est trop canon *Q*
D'ailleurs, Olivia est un nom de bellegosse Cool Mais bon ça on s'en fout. Eh bien... Je pense que tu es Ava, nah ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diana Luyen
Fais de moi ton maître, et donne-moi ton don !

Messages : 425
Date d'inscription : 04/02/2012
Localisation : Dans le Centre --'

Feuille de personnage
Eelut : Gerbay (un Tamia Rayé)
Âge du personnage : 23 ans
Section:

MessageSujet: Re: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   Jeu 7 Fév - 10:39

    JENNAAA. I love you
    Coucou toi. Bienvenue toi. I love you I love you

_________________
    ancienne administratrice à la retraite ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebazzartdeween.tumblr.com/
avatar


Luna
Un rayon de secret

Messages : 48
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 19
Localisation : Avec les petits

Feuille de personnage
Eelut : Umbra un caméléon
Âge du personnage : 8 ans
Section: Psychique

MessageSujet: Re: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   Sam 9 Fév - 6:13

JEN ♥ Bienvenu sur IT

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Olivia R. Pierce
The Electric Girl ↯

Messages : 14
Date d'inscription : 03/02/2013

Feuille de personnage
Eelut : Loup
Âge du personnage : 17 ans
Section: Physique

MessageSujet: Re: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   Dim 10 Fév - 2:12

Hellow petits gens : )
Juste pour vous dire que j'ai terminé ma présentation, et que je m'excuse de tuer vos pauvres yeux avec cette très longue histoire/description gris clair. J'espère que ça va quand même vous plaire, parce que j'ai vraiment hâte de Rp ici *___*
Ah, et le code de mon rang :
Code:
<font face="georgia"><font color=darkgrey>The Electric Girl ↯</font>
Je ne l'ai pas inclu dans la fiche, parce que ça déformait tout Laughing
Voualà voualà ♥️

Edit : Wouaaah, j'ai quand même édité ma présentation neuf fois ! *__* Allez, une petite dernière, juste pour faire dix. Laughing

Edit2 : Hé hé, that's finished ! ♥️


Dernière édition par Olivia R. Pierce le Dim 10 Fév - 5:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Lana
Innocence
Innocence

Messages : 364
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 20
Localisation : Campus Primaire !

Feuille de personnage
Eelut : Champignon, l'orang-outan \o/
Âge du personnage : 9 ans !
Section: Psychique

MessageSujet: Re: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   Dim 10 Fév - 5:04

Et voulààà ! I love you Bon RP ma Lily ! ♥️

_________________

Tralala ♪ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Olivia R. Pierce
The Electric Girl ↯

Messages : 14
Date d'inscription : 03/02/2013

Feuille de personnage
Eelut : Loup
Âge du personnage : 17 ans
Section: Physique

MessageSujet: Re: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   Dim 10 Fév - 5:26

Mewchii petite Lana ♥

_________________
Like we're gonna die young
« Young hearts, out our minds running 'til we outta time. Wild child's lookin' good living hard just like we should. Don't care who's watching when we tearing it up. That magic that we got nobody can touch.•• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Luna
Un rayon de secret

Messages : 48
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 19
Localisation : Avec les petits

Feuille de personnage
Eelut : Umbra un caméléon
Âge du personnage : 8 ans
Section: Psychique

MessageSujet: Re: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   Lun 11 Fév - 7:41

Bravo pour ta validation Jenouille cheers Au plaisir de pouvoir Rp avec toi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Olivia R. Pierce ♥ Quand l'étincelle s'embrase.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon coeur s'enflamme et embrase mon être quand ton regard croise le mien //Rhinoutte//
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•Intensive•Training• :: •Avant tout :: Présentations :: Présentations Validées-