Des enfants ultrasensibles génétiquement modifiés pour le combat.
 

Partagez | .
 

 I'm drunk, too muck drunk. . . I'm sad, too much sad. . . {DIDI}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Lewis Howling
Graphiste ϟ Stray Heart

Messages : 82
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 20
Localisation : Dans ton ombre

Feuille de personnage
Eelut : Lie, un corbeau. Si vous le regardez dans les yeux, vos peurs les plus profondes ressortiront pour vous plonger dans les abysses de son plumage
Âge du personnage : 26 ans
Section: Spéciale

MessageSujet: I'm drunk, too muck drunk. . . I'm sad, too much sad. . . {DIDI}   Dim 10 Juin - 3:46


Alcool is the only one thing which can allow you to escape


« Pourquoi tu bois ?
Pour oublier.
Oublier quoi ?
Ma honte.
Honte de quoi ?
Honte de boire »

Je descends de nouveau un verre de whisky aussi vite qu’il a été rempli. La tête me tourne, je me sens mal. C’était le combientième déjà ? Rappelez le moi, s’il vous plait. Je ne sais plus du tout, je ne sais même pas si c’est le 10ème ou le 100ème Et ça fait combien de temps que je suis là, accoudé à ce bar sans savoir ce que j’y fais ? Une heure, deux heures ? Une nuit ? Encore un, que je siffle sans hésitation. Je n’ai envie de rien d’autres que de plonger dans les abysses d’un océan de whisky, ou je pourrais me noyer et disparaitre avec toutes ces incertitudes qui m’envahissent. Je ne sais même plus qui je suis, attendez . . . si je sais. Je suis un con. D’accord, ce n’est même pas drôle, mais. . . Pourquoi je me marre alors ? Ah oui, l’alcool. C’est surement à cause de l’alcool. Ha ha. . . Je crois que je touche le fond là. Ou alors c’est encore un effet de l’alcool, qui me fait me sentir comme ça. J’ai l’impression que je suis l’homme le plus malheureux du monde. Pourtant je devrais plutôt être heureux non ? Je viens de retrouver une fille. Pourtant ça ne me réjouit pas vraiment. Ca me prouve encore plus que je suis une merde. Que je n’ai même pas été foutu de protéger ma fille de ces tueurs d’oiseaux.

Soudain, un me vint s’asseoir a coté de moi, clope a la bouche, l’air méprisant. Tel un pantin désarticulé, je me tournai vers lui, le regard vitreux.

« Alors mec, la vie est belle ? Qu’il me fait »

Parce que la vie a l’air d’être belle, là ? C’est sur, que quand on est heureux, on va se bourrer la gueule dans un bistrot mal fréquenté jusqu'à tout oublier ! C’est évident! Ben voyons. Tout tourne autour de moi, j'ai un vertige. J'ai l'impression que tout le monde me dévisage, qu'il rit de moi. L'alcool encore? Je n'en sais rien.

« Alors mec ? On ne tient pas l’alcool ? »

Je n'ai pas réfléchi, je l'avoue. Mais c'est ça le principal danger de l'alcool. Il endort votre bon sens et vous pousse a agir impulsivement. Trop impulsivement. Je lui ai balancé mon poing dans sa gueule. Un excès de violence non justifié, certes, mais c'en était trop pour mes nerfs. Il fallait que je me défoule. A tout prix. C'est ce qu'on appelle la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Le mec s'est écroulé par terre, tandis que je vacillais, tenant à peine sur mes jambes tremblantes. Elle se dérobe sous moi comme si elle voulait s’échapper, mais je me rattrape au comptoir pour me remettre debout. Cette fois, les regards étaient bel et bien tous rivés sur moi. Les gens s’écartaient alors que le mec tentait de se relever. D’un revers de main, il essuya le filet de sang qui coulait au coin de ses lèvres.

« Hé mais t’es complètement cinglé, sale batard !! » me gueula-t-il

Il se remit vite sur pied et m’attrapa par le col. Malheureusement pour lui, réflexe oblige, j’attrapa son bras et lui tordis dans le dos, comme on me l’avais appris il y a 10 ans, a Intensive Training. Je sentais l’adrénaline monter en moi, mon sang bouillonnait. Je perdais le contrôle de moi-même, tout ce dont j’avais envie, c’était de tabassé cette idiot, simplement pour soulager mes nerf.

Soudain, ce con m’envoie un coup de pied dans le ventre, je me plie en deux sous l’effet de la douleur. Il en profite pour m’assener un coup de poing dans la mâchoire qui me propulse en arrière. Je m’écrase a mon tour, tandis qu’il continue a enchainer les coups. La douleur endolorie mon corps, j’ai de plus en plus de mal a répliqué. Tu savais pourtant que tu ne tenais pas l’alcool . . .


_________________
fuck yeah!
« You're not alone and now I'm where I belong. We're not alone I'll hold your heart and never let go. Everything that I want I want from you but I just can't have you. Everything that I need I need from you but I just can't have you.
unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diana Luyen
Fais de moi ton maître, et donne-moi ton don !

Messages : 425
Date d'inscription : 04/02/2012
Localisation : Dans le Centre --'

Feuille de personnage
Eelut : Gerbay (un Tamia Rayé)
Âge du personnage : 23 ans
Section:

MessageSujet: Re: I'm drunk, too muck drunk. . . I'm sad, too much sad. . . {DIDI}   Dim 10 Juin - 5:57






Cette idée de concerts ne m'enchante pas beaucoup. Le Centre a peut-être laissé passer ça, mais pas moi. Ce type qui chante - je ne connais même pas son prénom - ça lui apporte quoi d'être sur une scène ? Il prépare un sale coup, je le sens. Et même si je suis officieusement contre le Centre, je n'aime pas ce qu'il fait.

Je suis en retard. J'entends la musique et les cris des fans en extase. Je me faufile par les portiques d'entrée dans le petit stade consacré désormais aux concerts.
Il y a du monde ; principalement des filles qui crient, tendent les mains devant elles pour essayer de le toucher. Elles me bousculent pour s'approcher de la scène. Et l'homme chante dans son micro. Je dois avouer que c'est pas mal. Et si je n'étais pas sans cesse pousser, ça pourrait être bien. Bon d'accord, j'apprécie. Il chante bien.

Le concert a tôt fait de se finir. Je suis vraiment arrivé en retard, je n'ai eu droit qu'à un court extrait. La sécurité nous pousse vers la sortie et même les groupies prêtes à tout n'arrivent pas à atteindre le chanteur.
Le froid mordant me glace le sang, même avec mon écharpe et mon manteau. Je quitte les rangs des fans et me dirige vers l'arrière du stade. Il devrait sortir par là, non ? Ben non. Le temps que j'y parvienne, il n'est plus dans le stade.
Je demande à un mec qui magouille une basse où il peut être et il me répond « Au bistrot certainement. C'est toujours là-bas qu'il va après un concert. »
Oh. Super. Notre chanteur est un alcoolique.

Le café est quasiment vide. Vu l'heure qu'il est, ce n'est pas étonnant. La télé est branchée sur un match de foot, mais les rares hommes présents ne huent pas dès que leur équipe favorite perd. Ils regardent, bière à la main, deux autres types en train de se battre. Le barman continue d'essuyer son verre, s'amusant presque de la situation. J'ai tôt fait de voir le visage de celui qui est à terre. Le chanteur. Bourré.
Je m'approche de l'autre, qui le frappe sans s'arrêter et pose ma main sur son épaule. Il s'arrête immédiatement :

« Ce n'est pas très loyal de frapper un homme à terre et bourré. Si vous pouviez me le laisser en pas trop mauvais état, ça m'arrangerait.
- Désolé Miss Luyen, il m'avait provoqué. »


L'homme rejoint les autres à la table et ils se concentrent sur le match de foot. Le regard noir qu'il lance au chanteur juste avant de l'abandonner à mes bras ne m'échappe pas. Le barman me regarde, s'attendant à recevoir une commande, auquel je réponds « Un verre d'eau s'il vous plait. Froide de préférence. »
J'enlève mon gant droit et tends ma main au chanteur, l'invitant à se relever.

fiche par century sex.
avatar par lewis howling



_________________
    ancienne administratrice à la retraite ~


Dernière édition par Diana Luyen le Mar 12 Juin - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebazzartdeween.tumblr.com/
avatar


Lewis Howling
Graphiste ϟ Stray Heart

Messages : 82
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 20
Localisation : Dans ton ombre

Feuille de personnage
Eelut : Lie, un corbeau. Si vous le regardez dans les yeux, vos peurs les plus profondes ressortiront pour vous plonger dans les abysses de son plumage
Âge du personnage : 26 ans
Section: Spéciale

MessageSujet: Re: I'm drunk, too muck drunk. . . I'm sad, too much sad. . . {DIDI}   Mar 12 Juin - 5:10







Les douleurs s’accumule, mon corps commence a s’y habituer, je me sens brisé au fur et a mesure que les coups se succède, je me sens sombrer peu a peu dans l’inconscience. Mon corps pourrait bien en garder des traces, cette fois-ci.

« Sale vaurien !! Batard !! C’est à cette heure que tu rentre ? T’es bien le fils de ta mère, celle là, on sait jamais où elle est fourrée ! »

J’ouvre les yeux. Stupéfaction. Jimmy est là, me rue de coup de pied, la bouteille à la main. Ce n’est pas possible. Tout bonnement impossible. Malgré la douleur, je rigole doucement, sans que cela fasse cesser les coups de pieds qu’il m’assène au ventre depuis quelques instants. N’est ce pas ironique ? Un vieil alcolo, puant l’alcool, pas un sous en poche, faisant la moral a un jeune adulte deux fois plus grand que lui ? Bourré aussi, vous me direz, mais deux fois plus grand que lui de même. Je ne trouve même pas la force de protester. Chaque frappe de sa part m’est une torture. Je redeviens le looser que j’étais il ya tant d’année, ce gamin qui n’assume même pas ses actes, qui prend tout sur lui et qui se la ferme. Encore l’alcool ? Ou un effet de mon incertitude dût à l’existence de ma fille ? Je regarde en l’air. Tiens un coucher de soleil. J’ai vraiment des hallucinations là. Soudain les coups se stoppent, je ne cesse de regarder les nuages roses bonbons qui semble vouloir me dégouter de mon état des moins piteux. Je regarde Jimmy. Il s’est immobilisé. Comme si quelqu’un avait appuyé sur « PAUSE ». Je ne cherche plus a comprendre, tout cela est bien trop étrange que si il se mettait a danser la polka en tutu rose, ça ne m’étonnerait même pas. Ou peut être un peu. J’en sais rien en fait. Au fait . . . je disais quoi déjà ?

J’ouvre les yeux. Réellement, je veux dire. Parce que non, tout ça n’était pas la réalité, du moins je ne crois pas. Je n’espère pas hein, parce que sinon ce serai vraiment zarb. Une fille me tend la main, je la regarde longuement. Blonde, l’air hautain, les traits plutôt fin néanmoins.

« C’est toi qui a appuyé sur Pause ? » je fais d’une voix faible.

Elle ne semble pas comprendre. Moi non plus. Je dis des choses sans aucun sens et le pire c’est que j’en ai conscience. Je ris doucement. Un rire de soulagement, sans aucune once de joie. Je ne pris sa main. Je n’accepterais jamais l’aide d’une donzelle, aussi bourré que je sois. J’ai des principes, faut pas croire. Je suis un mec, un vrai, jamais je n’irais me consoler dans les jupons d’une femme. Ce sont les femmes qui doivent venir à moi, non pas l’inverse. La seule fois ou je suis allé vers une femme, je l’ai abandonné, contre mon gré certes, mais abandonnée quand même. Prenant appui sur mes mains tremblante, je tentai de me relever et du m’y reprendre a mainte reprise avant de pouvoir enfin tenir sur mes pied. Je glissais, me rattrapais avant d’enfin pouvoir me tenir droit devant elle. Je l’a dépassais d’au moins une tête, et malgré son regard dur, elle devait lever les yeux pour les plonger dans les miens. Elle avait de beaux yeux bleu qui s’assortissait bien avec les miens, gris glacé, mais en revanche, ses cheveux dorés et bien coiffé contrastait avec les miens noir corbeaux et tout ébouriffé.

« Désolé ma jolie, mais je ne me ferais jamais aidé par une donzelle »

Malgré ces mots, j’eus une quinte de toux qui trahissait mon état pour le moins pitoyable. J’eus de nouveau un vertige et dut me retenir a ses épaules pour ne pas m’effondrer de nouveau. Les yeux mi-clos, je regarde le sol, tente d’accrocher mon regard au plancher pour ne pas perdre l’équilibre.

Rentrer, il faut que je rentre. Dans ma tête des images défile, tellement vite, mais je les connais déjà toute. Je vois la main de mon père levé sur ma mère, ses larmes de mascara couler sur ses joues pales et creusées.

« Il faut . . . que je rentre chez moi, je murmure inconsciemment, sinon. . . Jimmy va la frapper »

_________________
fuck yeah!
« You're not alone and now I'm where I belong. We're not alone I'll hold your heart and never let go. Everything that I want I want from you but I just can't have you. Everything that I need I need from you but I just can't have you.
unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diana Luyen
Fais de moi ton maître, et donne-moi ton don !

Messages : 425
Date d'inscription : 04/02/2012
Localisation : Dans le Centre --'

Feuille de personnage
Eelut : Gerbay (un Tamia Rayé)
Âge du personnage : 23 ans
Section:

MessageSujet: Re: I'm drunk, too muck drunk. . . I'm sad, too much sad. . . {DIDI}   Ven 15 Juin - 7:42






Je suis une femme, techniquement moins forte qu'un homme qui fait une tête de plus que moi et qui est plus musclé, mais si ce monsieur est bourré, c'est moi la plus forte. La preuve, il doit se tenir à moi pour ne pas tomber.
Je prends le verre d'eau que j'ai commandé au barman et le tends au chanteur. « Qui est Jimmy ? », je demande. Et qui ce Jimmy va-t-il frapper ? Il a parlé d'un la. Une femme donc. Je n'ai jamais vu d'homme frapper une femme à Intensive Training, les surveillants ne le permettraient pas. Moi non plus d'ailleurs.
Je le prends par les épaules et le force à s'asseoir sur une chaise. Je vais le ramener, oui, mais pour le moment il a besoin de se calmer. Et de boire de l'eau pour se purifier l'estomac. Je n'ose pas imaginer le nombre de verres qu'il a pu boire en si peu de temps.
Assis, il arrive à ma hauteur. Je dois avouer qu'il est plutôt mignon. Cheveux en pagaille, maquillage – comme quoi, ça n'est pas réservé qu'aux filles – sous les yeux qui lui donne un petit air de rebelle. Pas mal. Mais il ne me fait aucun autre effet. Quel âge a-t-il ? À première vue, pas énormément plus que moi.
Il me fait penser à Léandre. Pourtant, il ne lui ressemble pas du tout. Les cheveux, les yeux, la manière de se tenir, la forme du visage. Ils ne sont pas du tout pareil, mais il me fait penser à lui. Peut-être parce que Léandre est jaloux quand je suis avec un autre homme. Enfin je crois qu'il est jaloux. Ce serait plutôt une bonne chose non ? Ca pourrait vouloir dire pleins de choses. Je n'ai toujours pas reçu de mot me prévenant de notre prochain rendez-vous. Le dernier ne s'était pas très bien fini... Serait-un signe ?

« Comment tu t'appelles ? »

Il ne dormira pas. Pas tout de suite du moins. J'ai des questions à lui poser, des choses à savoir. Il m'intrigue. Je n'ai jamais vu d'homme comme lui auparavant. Peut-être parce que les hommes ici sont tous changé pour être les mêmes. Sauf Léandre. Et lui. Eux sont différents. Pour Léandre, la raison est simple : c'est un Scientifique, il a plus de droits, plus de pouvoirs. Et pour le chanteur ?

fiche par century sex.



_________________
    ancienne administratrice à la retraite ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebazzartdeween.tumblr.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'm drunk, too muck drunk. . . I'm sad, too much sad. . . {DIDI}   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm drunk, too muck drunk. . . I'm sad, too much sad. . . {DIDI}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cause everybody's drunk, loud and pissed off {Feat. June
» Let's get drunk and tell eachother everything we're too afraid to say sober [Feat. Alejandro] ~Le Marais~
» Got me feeling drunk and high. So high. (Mag)
» You're young, you're drunk, you have knives; shit happens...” [Lou&Sin]
» ▷ I used to be love drunk but now I'm hungover

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•Intensive•Training• :: •Centre :: Ville :: Le Centre Ville :: Le Bistrot-